Aimer Lire N° 7, mai 2018
Ecoutez un Livre

Écoutez un livre

par Laurence de Coulon

Partager cet article

Les enfants, lorsqu’ils sont petits ou plus grands mais très occupés à bidouiller dans leur chambre, sont absolument fans de livres audio. On note d’ailleurs une recrudescence de ce type d’ouvrages. La preuve en est avec cet extrait du journal intime d’un auditeur-lecteur assidu de 10 ans.

Vendredi, 7h15. La confiture de mamie est vraiment infecte, comment la convaincre d’arrêter d’en faire pour tout un régiment? Ce n’est pas comme si elle avait autant de petits-enfants que de mailles à son tricot interminable. Nous ne sommes que trois, comme Les trois petits cochons. Il y a Nicole, le thon qui me sert de grande sœur : 14 ans et pas un prince charmant à l’horizon, jamais en panne pour me faire la leçon. Et j’ai aussi un nain morveux en guise de petit frère : c’est Mathieu, 4 ans, qui croit toujours au Magicien d’Oz.

Pendant le petit-déjeuner, j’aime bien écouter Journal d’un dégonflé. Mes potes ont déjà lu cette série, un bouquin illustré qui raconte toutes les galères de Greg. Je m’identifie pas mal à lui. Dans sa famille, ils sont trois comme nous. Il a un petit frère de 3 ans qui casse tout, y compris sa console de jeux. Le petit chouchou ne reçoit jamais de correction, même quand il la mérite. Son grand frère Rodrick est une peau de vache bien pire que Nicole. C’est hilarant, et ça fait du bien de savoir que je ne suis pas le seul à ramer.

Vendredi, 7h45. Sur le chemin de l’école, j’ai besoin d’action pour avoir la pêche. Miss Peregrine et les enfants particuliers, c’est tout à fait ce qu’il me faut! Des enfants qui ont des pouvoirs surnaturels combattent des monstres qui puent la poubelle et sont surveillés par un faucon fumeur de pipe sur une île où il fait beau tous les jours. Mon boulet de grande sœur a lu le livre, elle. Moi, je préfère écouter l’histoire : j’aime bien la voix du comédien, elle est jeune, on y croit. Et comme dirait ma prof de français, entendre une histoire me permet d’enrichir mon vocabulaire et d’enregistrer la syntaxe de phrases complexes. Ouais, mec! (Ça, c’est moi qui le dis.)

Vendredi, 16h30. Maman est venue me chercher à l’école pour m’amener à l’entraînement de foot. On écoute La potion magique de Georges Bouillon de Roald Dahl, ça nous fait bien marrer. La grand-mère de Georges est affreuse et mange des limaces. Un jour il n’en peut plus, et décide de lui préparer une potion. Bien sûr, les effets sont incroyables. Ça nous rappelle les vacances, on a écouté pas mal d’histoires de Roald Dahl dans la voiture pendant le long trajet jusqu’en Bretagne. Dans cette collection, « Écoutez lire » de Gallimard, plusieurs comédiens jouent différents rôles. On se croirait presque au théâtre.

Vendredi, 18h00. Maman me ramène à la maison. Cette fois, c’est Matilda, mon livre audio préféré, l’histoire d’une petite fille qui n’est pas aimée de ses parents. Ça, c’est le destin que mérite ma sœur mais, va savoir pourquoi, elle adore Sacrées sorcières. Sûrement parce que c’en est une. Cette histoire terrifie Mathieu le baveux puisqu’elle est pleine de femmes effrayantes qui rêvent de faire disparaître tous les enfants. Pourtant, d’habitude, il décroche vite quand on met un CD. En général, il s’endort, pour le plus grand soulagement de tout le monde. Parfois, dans la voiture, papa nous fait écouter Les Misérables de Victor Hugo pour se donner bonne conscience et nous initier à la littérature classique.

Vendredi, 20h00. Ça y est, Mathieu va au lit. Avant, il a droit à une petite histoire. Il est fasciné par La chèvre de M. Seguin. J’écoute l’histoire sur CD avec ce pot de colle, et il tourne les pages au son de la cloche. Cet imbécile n’a probablement pas encore les connexions neuronales suffisantes pour écouter une voix et rester concentré sans tripoter un objet, d’où l’intérêt de l’album.

D’ailleurs, les dessins sont sympas, la chèvre a l’air d’être super heureuse… avant de se faire trucider par le loup. C’est pour ça que Mathieu réclame tout le temps la même histoire. Il est traumatisé par la fin, il a besoin de la réentendre jusqu’à ce qu’il accepte l’idée de la mort, qu’elle lui entre dans le ciboulot. Ça risque de prendre du temps. Parfois, maman lui fait écouter Alice au pays des merveilles pour lui changer les idées. Ma sœur dit que les illustrations sont adorables, « très graphiques ». Quelle tache.

Vendredi, 22h00. J’ai fauché le lecteur MP3 de Nicole. J’aimerais comprendre pourquoi elle écoute tout le temps Les petites reines de Clémentine Beauvais. Maintenant je sais. C’est une fille qui gagne chaque année le Boudin d’or proclamé par les mecs de son école sur Facebook. L’histoire de sa vie, quoi! Bon, ça me fait mal de l’admettre, mais ma sister a du cran et de l’humour. En revanche, La sélection de Kiera Cass, c’est vraiment un truc de fille qui se prend pour une princesse : trente-cinq candidates sélectionnées au hasard, une seule sera élue par le prince Maxon. C’est une Cendrillon des temps du reality show cette histoire. On nage dans la fiction la plus complète là, déjà parce qu’on est en démocratie, et puis surtout parce que ma sœur peut toujours rêver pour se faire choisir par un prince!

Vendredi, 22h30. Ouais, maman, encore dix minutes du Remède mortel de Nicole, et j’éteins la lumière. Est-ce que Thomas va sortir du Labyrinthe, survivre à La Terre brûlée, sauver ses amis et triompher de l’Organisation? Je ne sais pas si je vais réussir à dormir.


Articles

Maylis de Kerangal. À l’origine d...

Lire l'article

Quand l’écrivain devient un héro...

Lire l'article

L’histoire vue d’ailleurs

Lire l'article

La cybercriminalité se connecte aux pol...

Lire l'article

Les BD feel good se portent bien

Lire l'article

Que vive la mémoire!

Lire l'article

Les filles sauvent la planète

Lire l'article

Home Green Home

Lire l'article

Au fil de la broderie

Lire l'article

Dans la bibliothèque de… Mehdi Be...

Lire l'article

Publicité